Accueil Formation Comment devenir conducteur de travaux ?

Comment devenir conducteur de travaux ?

Comment devenir conducteur de travaux ?

Dans toute activité humaine, l’organisation est l’élément clé de la réussite. Dans le domaine de la construction, le défi est encore plus grand. Sachant qu’un projet de construction nécessite des fonds assez importants, il est primordial de pouvoir agencer méthodiquement les éléments afin de parvenir dans le temps à atteindre les objectifs définis. Pour ce faire, le conducteur de travaux est la personne adéquate. Ce professionnel chargé du suivi des travaux sur un chantier veille à l’avancement du chantier, contrôle la qualité des travaux et coordonne l’ensemble des activités d’un chantier. Pour ce faire, il doit aussi gérer les ressources humaines affectées à la réalisation du projet et doit garder un œil sur l’affectation des ressources financières. Comme tel, être conducteur de travaux n’est pas chose aisée. 

Les formations initiales et continues

Pour être conducteur de travaux, il est essentiel que vous fassiez des études. Il existe à cet effet bon nombre de parcours que vous pourrez suivre en formation initiale ou en formation continue. La formation initiale concerne beaucoup plus les novices en la matière alors que les formations continues sont destinées à des professionnels ou des personnes en reconversion professionnelle. Pour ce qui est de la formation initiale, vous pouvez préparer un BTS en bâtiment ou BTS études en économie de la construction. Il existe en plus de cela des BTS en génie civil au sein de certaines écoles supérieures de travaux publics. Au besoin, optez pour cette formation de conducteur de travaux.

A lire aussi : Les universités spécialisées dans le design et le marketing

Les compétences à avoir

En plus des formations initiales et continues qui existent, il est indispensable d’avoir des compétences pour ce poste. Un conducteur de travaux doit être organisé, dynamique et aussi diplomate. Il doit avoir un savoir-faire hors norme. En respectant ces conditions, vous pourrez trouver un emploi et exercer en tant que conducteur de travaux.

Les étapes pour accéder au métier de conducteur de travaux

Pour devenir conducteur de travaux, pensez à bien suivre certaines étapes. Il faut avoir un diplôme dans le domaine du bâtiment ou des travaux publics comme le BTS Bâtiment, le BTS Travaux Publics ou encore une licence professionnelle en construction.

A lire également : Les fonctionnalités méconnues d'Étupass pour les étudiants de l'université de Caen

Pensez à bien faire un stage pour vous familiariser avec les différentes tâches que doit effectuer un conducteur de travaux. Ce stage permettra également d’acquérir une expérience pratique et apportera plus tard, lors des entretiens, la preuve que vous avez déjà été confronté à des situations professionnelles.

L’étape suivante consiste à postuler pour un emploi en tant qu’assistant conducteur de travaux afin d’apprendre aux côtés d’un professionnel sur le terrain et d’acquérir davantage d’expérience. Cette période peut s’étendre entre 2 à 4 ans selon les entreprises.

Une fois que l’on a suffisamment acquis ce savoir-faire sur le terrain et atteint une certaine maturité professionnelle, il est alors possible de postuler directement pour un poste en tant que conducteur principal auprès des grandes entreprises ou des maîtres d’ouvrage publics. Les offres sont nombreuses, mais la concurrence reste forte car c’est un métier très convoité.

Rien n’est donc impossible si l’on veut vraiment réussir dans cette voie noble qui allie passion et compétence technique !

Les perspectives de carrière dans le domaine de la construction en tant que conducteur de travaux

Le métier de conducteur de travaux offre une multitude d’opportunités professionnelles et des perspectives de carrière intéressantes dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. À mesure que l’on acquiert de l’expérience, les possibilités d’évolution s’élargissent.

Tout d’abord, il est possible pour un conducteur de travaux expérimenté de créer sa propre entreprise ou son cabinet indépendant en tant que consultant en gestion et pilotage de chantiers. Cette option permet à ces professionnels exerçant leur passion depuis plusieurs années d’appliquer leur expertise tout en élargissant leur champ d’action.

Dans certains cas, certains conducteurs de travaux se spécialisent aussi dans un type spécifique de construction tel que la construction écologique ou les projets industriels complexes. Ce type de spécialisation nécessite une formation complémentaire pour renforcer ses compétences techniques. Une fois ce savoir-faire acquis, cela peut offrir aux conducteurs une perspective plus large sur le marché du travail ainsi que la possibilité d’exercer un métier très convoité avec des missions qui peuvent varier selon leurs centres d’intérêts professionnels.

Pour les personnes souhaitant rester dans la même entreprise pendant longtemps, elles peuvent gravir différents échelons hiérarchiques tels qu’un poste supérieur au sein du département technique ou bien accroître leurs responsabilités managériales comme directeur technique adjoint puis directeur technique, par exemple. Le choix dépendra surtout du projet professionnel personnellement envisagé.

Le métier de conducteur de travaux est riche en opportunités d’évolution et permet aux travailleurs du secteur de la construction d’approfondir leur expérience tout en gravissant les échelons professionnels. Il offre un large choix de perspectives pour ceux qui sont passionnés par leur travail, ambitieux et persévérants.

ARTICLES LIÉS